Translate

8 juin 2017

Les Vampires de Manhattan, Tome 2 : Les Sang-Bleu.


Titre : Les Vampires à Manhattan, Tome 2 : Les Sang-Bleu.
Auteur : Melissa de la Cruz.
Genre : Fantastique.
Edition : Albin Michel (Wiz).
Nombre de pages : 342 pages.
Prix : 13.50€.


Résumé :

Qu'importe le danger, pourvu qu'il soit glamour...

 À Venise comme à New York, la fête bat son plein. Sublime et glaciale, la rivale de Theodora Van Alen, Mimi Force, prépare le grand événement chez les vampires : le bal des Quatre-Cents. Robes haute couture, hype attitude, baisers vénéneux dans les palaces, tout serait parfait si derrière les masques les vrais dangers ne guettaient pas Theodora et ses amis...


Extrait :

 Jack continuait de plaider la cause de sa sœur.
- Elle ne ferait jamais vraiment de mal à quelqu'un. Elle ne te déteste pas. Pas vraiment.
Il aurait voulu pouvoir s'expliquer. Ce n'est pas toi qu'elle déteste Théodora. C'est moi. Elle a simplement retourné sa colère vers l'extérieur parce qu'elle ne pouvait pas se résoudre à haïr celui qu'elle aime. Et elle me hait pour ce que j'ai fait : elle me hait de t'aimer.


Avis :

 Un tome sympathique et très agréable à lire. Beaucoup de surprise nous attend dans ce tome ci.

Mimi toujours aussi machiavélique, jalouse continue ses bêtises, néanmoins sa pire ennemie qu'elle a voulu détruire va l'a sauvé, alors qu'elle-même ne sait pas si elle va réussir ce qui peut l'innocenter...

La relation entre Oliver et Théodora commence à être ambigu, mais tout aussi tentatrice et révélatrice...

Quand à Jack et cette dernière c'est tellement fort ce qu'ils ressentent l'un pour l'autre que sa en viens à faire mal...

Les relations pour ses trois personnages vont être déterminante assez vite je suppose, ce qui est très intéressant, et intriguant.

Un roman que j'ai bien apprécié, mais je ne m'attarderai pas trop sur celui-ci je pense, l'histoire est prenante mais sans plus. Certes ont en apprend un tout petit peu plus sur les personnages et c'est tant mieux.


Note :
7.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire