Translate

1 juin 2017

Multiversum, Tome 2 : Memoria.


Titre : Multiversum, Tome 2 : Memoria.
Auteur : Leonardo Patrignani.
Genre : Science-Fiction.
Edition : Gallimard Jeunesse.
Nombre de pages : 313 pages.
Prix : 15€.


Résumé :

 Après la catastrophe qui s'est abattue sur la Terre, Jenny et Alex se trouvent plongés dans Memoria, une dimension mentale qui n'existe qu'à travers leurs propres souvenirs.
Est-ce pour eux l'espoir d'être réunis dans une vie nouvelle ?
Ou un cauchemar dont ils ne peuvent s'échapper ?


Extrait :

 Mais ce n’est pas un adieu, la partition revient au point de départ. Cette fois, les notes se mélangent, s’emmêlent, et se succèdent en vrac. Il n’y a plus de chef d’orchestre, les instruments ne suivent plus le même tempo. Les coups du pendule du cosmos résonnent du fond de l’abîme tandis que la pensée erre en quête d’un pourquoi. Mais ce n’est qu’une réplique. Une toupie qui tourne sur elle-même en un mouvement perpétuel. Et c’est là qu’on vieillit sans en voir les signes, qu’on se fait mal sans éprouver de douleur, pendant qu’on fouille l’univers de l’autre, volant ses secrets, ses intentions, ses rêves.


Avis :

 Un second tome que j’ai largement plus apprécié que le premier. Il est plus net et précis, mieux construit. Cette fois je me doutais un peu de là où j’allais atterrir avec cette histoire abracadabrante et au fond ça m’a arrangé étant donné que dans le précédent j’avais l’impression d’être autant perdue que les personnages. Le fait que le suspense soit la base de tout peut-être fortement gênant, mais dans cette suite ça passait plutôt bien. Beaucoup de révélations et de rebondissements sont là et heureusement.

J’ai retrouvé Alex et Jenny, ainsi que Marco. Jenny m’a un peu déçu dans la première partie du roman mais ensuite elle est différente, réelle.
Alex et Marco, n’ont pas changé par contre, ils restent tout les deux les mêmes que ce soit par rapport au premier opus ou dans ce deuxième livre.
Mais j’ai pu découvrir de nouveaux protagonistes en particulier Ben, mais aussi Sara et à la fin Anna qui est quelqu’un de très mystérieux surtout avec l’épilogue qui est écrit !

En effet, le dénouement m’a laissé perplexe. Je n’ai pas trop bien compris mais je pense sincèrement que c’est fais exprès, pour garder le mystère jusqu’au bout.

Les émotions sont plutôt présentent sans être quelque chose de fondamentale dans le récit, ce qui ne m’a pas dérangé. Ce qui est surtout touchant c’est le côté « amour éternel » entre Alex et Jenny, c’est plaisant à lire.

Néanmoins ce n’est pas du tout un roman détente, faut avoir un esprit très ouvert à l’imagination, l’auteur sait nous transporter dans son monde unique et complexe, la particularité de ce livre c’est que plusieurs univers sont reconstitués. Le fantastique pour les pouvoirs, la science-fiction/futuriste pour tout ce qui est scientifique mais aussi la romance et la dystopie. Un excellent mélange.

Ce deuxième opus est énormément développer face au premier. Leonardo Patrignani nous offre une aventure à couper le souffle, différente. Elle n’est pas ordinaire et pas simple non plus, c’est exaltant et passionnant de suivre une histoire comme celle-ci, vraiment captivant et en plus les personnages sont plutôt attachant, au fur et à mesure des pages.


Note :
9/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire