Translate

4 août 2017

Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress.


COUP DE COEUR ♥.

Titre : Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress.
Auteur : Marissa Meyers.
Genre : Science-Fiction.
Edition : Pocket Jeunesse.
Nombre de pages : 658 pages.
Prix : 18.90€.


Résumé :

Même dans le futur, les histoires commencent par « Il était une fois... »

 Le sort de la Terre est dorénavant entre les mains de Cinder et de ses compagnons. Ils doivent à tout prix empêcher le mariage de l'empereur Kaito avec la terrifiante reine Levana. Cress, hackeuse de génie, enfermée dans un satellite depuis sa naissance, est la seule à pouvoir les aider. Mais peut-on vraiment lui faire confiance ?


Extrait :

 - Jacin ? Vous pensez pouvoir en contrôler quelques-uns ?
- Et quoi encore ? (Elle put presque l'entendre lever les yeux au ciel.) La seule manière de nous en sortir, c'est de nous battre.
Thorne grogna.
- Dans ce cas, est-ce que quelqu'un aurait vu mon flingue ?
- C'est moi qui l'ai, répondit Jacin.
- Je peux le récupérer ?
- Non.
- Arrêtez de parler ! rugit l'officier. Le prochain que je vois remuer les lèvres prend une balle dans la tête, c'est compris ? A genoux !


Avis :

 Une suite haute en couleur et en surprise ! Dès les premières pages je me suis plongée dans l'univers de Marissa Meyer pour une 3ème fois et quel plaisir ! Dans ce troisième opus c'est Cress, une nouvelle héroïne qui entre en scène ; j'ai quand eu quelques difficultés à cerner son potentiel pour changer le fil de l'histoire, au fond sa qualité c'est de pouvoir mener à son terme les missions que Cinder propose, puisque c'est une informaticienne talentueuse, elle peut faire des miracles avec tout ce qui touche à l'électronique. En dehors de ça, le récit ne manque jamais de rebondissement, faisant de cette saga une bombe à retardement au fur et à mesure. À chaque fin de chapitre il y a un coup de théâtre, mettant nos sens en alerte encore et encore. Je n'ai pas eu le temps de souffler avec ce roman, c'est une centrifugeuse de péripéties et de mystère.

Depuis 7 ans, Cress est enfermée dans un satellite pour espionner la Terre et obéir aux ordres de sa maîtresse ; Sybil, la thaumaturge en chef de la reine Levana. Mais elle décide de se rebeller et de changer de camp, se ralliant au côté de Cinder et de ses compagnons. Cress est une jeune fille parfois naïve, pourtant elle ne manque pas de ressources et de courage, au fil du livre j'ai aimé sa vision du monde, avec toujours une pointe d'innocence ; comme une enfant. Son intelligence est toutefois grandiose, elle paraît à chaque fois plus mature dès qu'elle se retrouve face à des écrans, pour pirater des systèmes de sécurité ou faire des recherches approfondies sur un élément particulier. Elle n'a pas forcément un caractère fort, ni faible ; c'est un personnage se rapprochant de la normalité, des humains. Au fond c'est ce qui m'a le plus touché chez cette fille, son humanité et ses sentiments intenses.

Cinder essaye de trouver une solution pour sauver la planète où elle a grandit. Pour cela il faut qu'elle renverse la reine Levena et qu'elle prenne sa place, mais avant tout elle doit empêcher le mariage de cette dernière et de l'empereur Kaito. Dans ce troisième ouvrage, elle est un peu plus puissante, prenant de l'assurance. Elle doit faire des choix, certains bons et d'autres ayant des conséquences dramatiques. Mais elle sait que c'est la guerre et elle décide de ne pas la retarder plus longtemps, préférant se battre et être la criminelle la plus recherchée ; qu'attendre et ne rien faire. Elle seule est capable d'anéantir la reine Levena. J'apprécie sa détermination, elle est transformée dans ce tome puisqu'elle accepte son titre. Cinder n'est pas une héroïne comme les autres, surtout qu'elle a des capacités encore inexistantes. Sa force est d'être à la fois une lunaire, une cyborg et une humaine.

L'aventure se poursuit dans les contrées de l'espace, dans le désert de l'Afrique et au Palais de l'empereur Kaito. L'auteur continue de mettre plusieurs points de vue, dont celui de Cress, de Cinder et de Kaito. Dans ce tome les combats s'enchaînent, rendant le récit très vivant. Rien n'est laissé au hasard, les détails s'appliquent dans chaque scène importante. Le final est prévisible, surtout qu'il est préparé depuis un certain passage ; néanmoins il est satisfaisant. Je suis étonnée par la révélation du Dr Erland, cependant je n'en dirais pas plus à ce sujet. Niveau émotion je suis comblée, j'ai ressenti des frissons pour Cress, en particulier quand elle se retrouve coincée dans le Sahara. De plus j'ai aimé que Cress expriment ses sentiments aussi facilement, ça lui donne de la personnalité. Donc les sensations de peur, de chagrin et de culpabilité prennent une bonne partie du roman. Et le plus de cette œuvre c'est qu'on a l'impression de voyager avec les protagonistes.

Marissa Meyer emporte le lecteur dans son monde, sa plume est captivante du début à la fin. Elle envoûte avec ses mots et ses descriptions. Pour ce troisième tome de plus de 600 pages je suis conquise par son style d'écriture, elle ne laisse aucun temps mort. Elle mélange superbement la Science-Fiction et le remaniement d'un conte légendaire, celui de Raiponce.

En conclusion ce troisième livre des Chroniques Lunaires est un coup de cœur, je suis charmée par cette reprise d'histoire. Cress est profondément touchante, le développement de son caractère est parfaitement façonné, devenant le personnage le plus vrai du roman. Du côté de Cinder, adolescente ayant de plus en plus une mentalité d'adulte, elle continue à me plaire et à m'étonner. En dehors des protagonistes, chaque bataille et révélation sont normalement constituées. La plume de l'auteur est une perle, son imagination extraordinaire, je ne peux qu'aimer cette saga et je suis impatiente de découvrir la suite. C'est une aventure unique que nous vivons au côté de Cinder, Cress et Scalett ainsi que tous les autres personnages secondaires.


Note :
10/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire