Translate

2 août 2017

Femmes de l'Autremonde, Tome 3 : Magie de Pacotille.


Titre : Femmes de l'Autremonde, Tome 3 : Magie de Pacotille.
Auteur : Kelley Armstrong.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 536 pages.
Prix : 8€.


Résumé :

 Paige Winterbourne est une sorcière, mais ça ne se voit pas : elle ne remue pas le nez quand elle jette des sorts, par exemple. C'est une jeune femme normale de vingt-trois ans, qui travaille trop, s'inquiète de son poids, et se demande quand elle va se trouver un mec bien. À ceci près qu'elle a adopté une adolescente, Savannah... dont la mère pratiquait la magie noire, et qui est poursuivie par une démone et une Cabale de mages très puissants ! Mais à part ça, Paige mène une vie tout à fait ordinaire. Du moins, jusqu'à ce que ses voisins découvrent sa vraie nature et que l'enfer se déchaîne...


Extrait :

 - Alors, le mage, on imite ma signature sur des documents officiels ? marmonnai-je à mi-voix.
À ma grande déception, il ne sursauta pas. Il ne broncha même pas. Je crus lire un éclat consterné dans ses yeux quand il comprit que j'avais brisé son sort, mais c'était peut-être seulement l'éclairage. Avant que Cortez puisse répondre, Flynn revint nous escorter dans une autre pièce. J'attendis qu'elle eut fermé la porte derrière elle avant de m'asseoir.
- Très pratique, lui dis-je. Le fait que vous tombiez à pic chaque fois que j'ai besoin d'un avocat.
- Si vous sous-entendez que je suis allié à Gabriel Sandford ou à la Cabale Nast, je peux vous assurer que jamais je ne ternirais ma réputation par une telle association.
J'éclatai de rire.
- Vous êtes trop jeune pour faire preuve d'un tel cynisme, me dit-il en se replongeant dans ses papiers.
- En parlant de jeunesse, si vous travaillez pour Sandford, dites-lui que je me sens vraiment insultée qu'il n'ait même pas pris la peine de m'envoyer un mage en pleine possession de ses pouvoirs. Vous avez quoi ? Vingt-sept ? Vingt-huit ans ?
Il parcourut sa liasse de papiers.
- Vingt-cinq.
- Quoi ?! Alors c'est vrai que vous n'avez passé l'examen du barreau qu'hier. Là, je me sens réellement insultée.
Il ne leva pas les yeux de son dossier, pas plus qu'il ne changea d'expression. Merde, il n'en affichait déjà aucune à la base.


Avis :

 Dans ce troisième livre de « Femmes de l'Autremonde » on s'aventure dans le monde de la magie et de la sorcellerie avec pour héroïne Paige Winterbourne aperçue dans le tome précédent. Avant de commencer cette lecture et en lisant le résumé, je me suis mise à douter un peu. Pourquoi mettre en avant une héroïne différente d'Elena et en changement le style de créature paranormale ? Et autant vous dire que je suis surprise et subjuguée par cette suite qui est pratiquement inattendue pour moi. Il y a quand même un petit manque d'action à mon goût, surtout pour ce genre de lecture classée en Bit-lit.

Paige Winterbourne n'est pas une femme tout à fait comme les autres. C'est une sorcière et à vingt-trois ans elle dirige le Convent par des circonstances dramatiques. Franchement dans le deuxième roman, je l'ai trouvé « froide » et « impulsive ». Par contre dans cette œuvre dédiée à Paige, elle est complètement différente, la découvrant sous un nouveau jour ; peut-être pas les meilleurs certes, mais elle me semble plus « adulte » et moins « capricieuse » qu'avant. Belle surprise venant de ce personnage. Je ne suis pas tombée totalement sous son charme mais tout de même elle m'a plu suffisamment pour que je puisse l'apprécier dans son ensemble.

Savannah est une jeune adolescente, avec des capacités et des pouvoirs démesurés pour son âge et sa mentalité. J'accroche difficilement avec cette jeune fille de treize ans, capricieuse de nature et souvent irréfléchie. À part, je suis sûre d'un seul fait sur cette protagoniste c'est qu'elle est intéressante et intelligente dans certaine situation mais jamais quand il le faut vraiment. Elle n'est pas idiote, ni casse-cou ou encore moins agressive, juste qu'elle n'est pas consciente de ce qu'elle peut engendrer ou faire. Son tempérament est très pointilleux sur sa naïveté. Savannah est une héroïne avec du potentiel, mais son jeune âge montre énormément de défauts.

Un nouveau personnage fait son apparition avec « Magie de Pacotille » ; Cortez Lucas. Un héros intriguant et jouant beaucoup sur le mystère, qui est-il exactement ? Quelqu'un de bien intentionné, ne manquant pas d'idée ou de courage pour aider ceux qui en ont besoin. De son côté, il est plutôt bien protégé, ce n'est pas un homme de pouvoir mais il en hérite. Un garçon attachant, avec un certain côté énigmatique très plaisant. C'est un protagoniste tellement simple que c'est quasiment impossible de ne pas aimer sa façon d'être toute naturelle. Surtout qu'il ne manque pas de détermination et j'aime beaucoup quand il se trouve gêné et embarrassé, c'est presque mignon. J'ai été facilement séduite par Lucas Cortez.

La synopsis est captivante, malgré un manque de rebondissement. Toujours est-il que les révélations, les dévoilements sur les pouvoirs des sorcières se font ensorcelants au fur et à mesure du livre. Pendant toute l'histoire les Cabales sont mises en avant, c'est l'une des bases du roman avec le Convent et le déroulement de la relation mère-fille entre Paige et Savannah. En dehors de ça, une petite romance s'installe petit à petit, tout doucement sans aucune précipitation, une des raisons pour lesquelles l'œuvre est vraiment harmonieuse et fascinante à lire. L'émotion est présente, mais difficile à percevoir dans ce style de lecture ; j'ai surtout éprouvé un sentiment doux et quelques fois une étrange petite peur, en particulier dans les moments effrayants.

Moins de descriptions dans ce tome-ci mais tout autant d'information à retenir. Kelley Armstrong se concentre indéniablement sur la narration, avec les détails et comblés par des dialogues conséquents entourés d'une forme d'intelligence. Dans cet ouvrage l'approfondissement est plutôt agréable, sans aucuns éléments inutiles. En effet la plupart des notes sont claires, nettes et précises, loin des renseignements superflus. Du rythme dans une bonne partie du roman, une plume agréable bercée par des chapitres gardant un brin de suspense.

J'en conclue sur une bonne note, toutefois je reste persuadée que le second tome est pour l'instant le meilleur. Paige Winterbourne est une femme simple, sans prise de tête ; seulement dans ce roman d'ailleurs. Savannah est sûrement le personnage que j'ai le moins apprécié, toutefois elle est amusante. Lucas est mon héros préféré, charmant dans tout les aspects de sa personnalité ; sauf peut-être les omissions du début. Un mélange de magie, de sorcellerie, de vérité cachée, de meurtre, de complot et d'amour. De l'action dans les cas de bataille, comme dans le dénouement. Une plume beaucoup plus apaisante dans cette troisième œuvre, sans incident sur le style ou l'imagination impressionnante de l'auteur. « Magie de Pacotille », un titre parfaitement adapté en plus d'un récit éclatant d'attrait. 


Note :
9/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire