Translate

30 mars 2018

Le langage des fleurs.


Titre : Le langage des fleurs.
Auteur : Erika Boyer.
Genre : Romance.
Edition : Autoédité.
Nombre de pages : 299 pages.
Prix : 3.99€ / 14.90€.


Résumé :

 Rose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l’importance pour elle, à savoir, la boutique qu’elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son coeur à l’envers et chambouler le faible équilibre de sa vie.

Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ?

Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.


Extrait :

 - Est-ce que je suis le seul à ressentir ce truc entre nous ? Dis-le si je suis fou. Cette alchimie, l'électricité entre nous, est-elle réelle ou est-ce une illusion ?
- Je la sens aussi, me répond-elle faiblement.
Je suis soulagé par cette confirmation. J'en étais presque sûr avant mais j'avais besoin qu'elle le verbalise.
- Pourquoi tu sors avec quelqu'un comme ça ? Il te trompe, il te frappe... qu'est-ce qu'il fait d'autres ?
Je le sens se tendre à côté de moi et sa main serre la mienne plus fort encore.
- J'ignorais qu'il me trompait... Mais je suppose que c'est en accord avec sa personnalité.
- Tu n'as pas l'air plus surprise que ça, ni même affectée.
Elle laisse un blanc, inspire un grand coup et se lance.
- Tu vas peut-être me trouve horrible mais... je ne suis pas amoureuse de lui. Je ne le suis plus. Ou peut-être que je ne l'ai jamais été, en fait.
- Horrible ? Non. Tu m'aurais semblé folle si tu l'avais aimé. Mais pourquoi rester avec lui ?


Avis :

 Tout d’abord, je souhaite remercier Erika Boyer de sa confiance. Je découvre cette auteur avec beaucoup de plaisir, elle donne du rêve et du romantisme. Ce livre là est fait pour se détendre, pour soupirer d’amour. C’est une lecture agréable et très enrichissante sur le nom et la signification des fleurs, je me suis réellement laissée porter par le récit et les personnages. Toutefois, la construction se base sur la romance ; sans mettre en valeur le passé des personnages et ce qu’ils ressentent dans l’instant. Des flash-back auraient pu apporter un plus, l’émotion semble faire défaut alors qu’on sait qu’elle existe.

Rose est une héroïne plutôt contradictoire, j’ai eu énormément de mal à la suivre. Parfois elle est pleine de répartie et de courage, avec une force surprenante pour un prénom si doux. Et dans d’autre moment, c’est une vraie pleurnicheuse et parfois son comportement me semblait tellement banal, et difficile à comprendre ; que j’en ai levé les yeux au ciel. Pourtant, malgré des hauts et des bas sur sa personnalité, j’ai su m’attacher à cette héroïne pleine de bienveillance, elle se dit « méchante » ; mais c’est une lumière qui peux facilement se brûler. Dans la première partie du roman, sa découverte est un régal pour le cœur. Au contraire, pour la seconde acte ; elle m’est devenue presque insupportable.

Ethan, mais comment ne pas devenir folle avec ce genre d’homme ? Séduisant à se damner, drôle avec un caractère solide, respectueux envers la gente féminine. L’archétype masculin, l’homme idéal ; on s’en fait simplement une fausse idée avec ses descriptions. Ce que j’ai aimé dans ce personnage, ce sont ses petits mais réels défauts. Il fait ce qu’il ne veut pas qu’on lui fasse, tout en restant fidèle et protecteur. Mais on comprend clairement qu’il n’est pas habitué aux relations sincères, du coup son incapacité à se confier est plutôt compréhensible. L’héros qu’il est, donne une certaine « perfection » au roman, sans pour autant être irréprochable. Un homme pour lequel on a envie de creuser un peu plus.

Stecy, c’est l’employée de Rose pendant l’été. Secondaire en tant que personnage pou l’instant, elle reste mystérieuse. Et j’adore ce suspense au sujet d’une protagoniste. Elle me paraît encore plus intéressante que Rose et je suis impatiente d’apprendre à mieux la connaître.

Lucas, est encore plus passionnant qu’Ethan. Ses secrets ne se dévoilent aucunement tout au long du récit, tout ce que je sais, c’est qu’il traîne des bagages colossaux. Elle tient l’école de Surf à Lacaunau, là où la synopsis se déroule. Donc, on image très bien le stéréotype du Surfeur, sans pour autant qu’il soit caricaturé comme tel. Un homme plein de surprise, et le fait qu’il soit gardien de Rose ; donne une image assez précise de la personne qu’il est.

Une romance comme les autres, mais avec cette touche personnelle de l’auteur que j’aime tant. L’originalité subtile est dans les messages que laissent les fleurs, dans le fait de mettre en valeur autant les personnages secondaires que les héros principaux. Ce récit est synonyme de douceur, de voyage ; c’est une lecture sans aucun doute, très agréable. Le suspense est fort, peut-être trop pour ce genre de livre, mais je n’en cache tout de même pas mon plaisir. Le mystère est étonnamment bien travaillé, malgré une lourdeur au bout d’un moment. Pour les émotions, je suis mitigée. C’est une synopsis avec beaucoup d’amour et d’inquiétude, la relation est pour moi trop développé sur le plan théorique ; ne laissant pas de sentiment bouleversant apparaître.

La plume d’Erika Boyer laisse une marque profonde, c’est le style d’auteur qu’on n’oublie pas. Pour plusieurs raisons, mais particulièrement pour les sujets divers et variés qu’elle aborde. Une artiste sur la « vie », pleine d’ouverture d’esprit et de connaissance. On lit sa richesse, mais parfois elle laisse passer à travers les émotions. Dans ce livre, les petits « mots » accrochés aux fleurs, m’ont fait comprendre que c’est une auteur poétique – tout comme avec les citations en début de chapitre dans « Pardon ». Elle veut nous faire réfléchir, nous adresser des valeurs.

Je suis ravie d’avoir ouvert cet ouvrage, léger tout en étant captivant. Les personnages nous emportent dans une histoire d’amour simple, mais authentique. Rose est une héroïne contenant beaucoup d’équilibre, à la fois forte et faible. Tandis qu’Ethan, est la constance brut ; il est peut-être surprenant, mais c’est surtout l’homme idéal. De plus, j’ai un petit coup de cœur pour les protagonistes secondaires, cela arrive que très rarement dans la littérature ; le fait que s’attacher à eux et d’avoir envie de plus les connaître – mais on sait qu’avec la fin de « Le langage des fleurs », un spin-off est attendu sur Stecy et Lucas. Par ailleurs, je suis pleinement satisfaite de ma lecture comme vous pouvez le constater, malgré un manque certain d’émotion. Le mystère, les secrets ; flamboient dans les deux parties de l’œuvre, donnant l’aspect d’une romance puissante. L’écriture est entière, fluide et harmonieuse ; on passe un réel bon moment avec ce roman et son auteur.


Note :
8/10.

2 commentaires:

  1. Une nouvelle fois, je vous remercie de m'avoir lue ! J'ai beaucoup aimé lire votre chronique que je comprends tout à fait, notamment les points négatifs que vous mentionnez. J'ai voulu faire de cette histoire une lecture simple et sans prise de tête, c'est peut-être pour ça que le côté "émotion" est moins présent que ce que l'on peut attendre. J'espère que vous le ressentirez plus dans le spin-off, 'Le chant de l'océan', qui sortira en fin d'année.

    Quoi qu'il en soit, c'était encore un plaisir de vous lire et je vous suis vraiment reconnaissante de prendre du temps pour lire et chroniquer mes romans. J'espère que vous apprécierez le troisième !

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerai découvrir l'auteure cet été, mais celui-ci ne m'attire pas vraiment... Je verrais celui que je choisis :)

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire